fr  /  cz

MOVE : L’intime comme résistance - Centre Pompidou & Galerie Nationale de Prague

10. 6. - 9. 10.
NG - Veletržní palác

Dans le cadre d’une collaboration entre le Centre Pompidou et la Galerie Nationale de Prague à l’occasion de la Présidence française puis tchèque du Conseil de l’Union Européenne, une édition spéciale du festival Move est présentée à Prague dans la grande galerie du Palais des Expositions, avec le soutien de l’Ambassade de France en république Tchèque et de l’Institut français.

Cette édition du festival présentée à Prague explore la thématique de l’intime et de son exposition. A la fin des années 60, partant du principe que le personnel est politique, les artistes femmes utilisent souvent leur propre intimité, leur intérieur domestique, leur propre corps, leurs relations amoureuses, leurs sexualités dans leur travail, notamment à travers les médiums vidéo et photo. Au sein de la société patriarcale, l’intimité, dévalorisée est reléguée à des pratiques privées, considérées comme étant aux antipodes de sujets universels et fondamentaux. Les théories féministes envisagent alors la révélation de l’expérience quotidienne des femmes comme un moyen de mettre à jour les mécanismes de dominations et de développer une forme de conscience collective. A cet égard, l’intime engage une pensée du minoritaire.

Prolongeant cette histoire, l’art contemporain explore les potentialités de résistance du travail avec l’intime, en revendiquant un espace encore méprisé et dévalué. Et ce dans un contexte très différent : au 21e siècle, de nombreux débats ont porté sur l’exposition croissante et narcissique de notre intimité à travers les réseaux sociaux, baptisée l’extime. Ce qui devait rester caché, intérieur, est désormais libre d’accès et exhibé sans prise en compte des risques de surveillance, exercés par l’Etat ou les entreprises privées. Cette articulation entre transparence forcée ou inconsciente, exposition et revendication politique et importance des liens et des communautés pose ainsi la question de l’usage de l’intime comme acte de résistance.

Ces questions se posent aussi sous un angle nouveau suite à la pandémie qui a dramatiquement touché le monde en 2020. Les confinements ainsi qu’un repli domestique forcé ont instauré une nouvelle intrication entre sphères personnelle et professionnelle tout en réduisant drastiquement les contacts humains. Cette perte a engendré de graves détresses et révélé à quel point ce besoin est essentiel à la vie humaine.

La question de l’intime est enfin également explorée ici à travers les liens et les correspondances que des artistes peuvent avoir entre eux ou peuvent tisser à travers leurs œuvres.

Commissaires de la manifestation : Caroline Ferreira, cheffe du service Manifestations art & société, Département Culture et Création, Centre Pompidou et Michal Novotný, Directeur des Collection Modernes et Contemporaines, Galerie Nationale de Prague.

Cette exposition, inaugurée le 9 juin, se tiendra jusqu’au 9 octobre 2022, à la Galerie nationale de Prague - Palais des foires et expositions.

Rejoignez-nous


Carte de membre de l'Institut français
Je veux devenir membre
221 401 011  /  info@ifp.cz