fr  /  cz

Sections tchèques en France

Histoire des sections tchèques en France

A l’origine de la création des sections tchèques en France se trouvent des personnalités marquantes. Edvard Beneš, futur président de la République tchécoslovaque, Ferdinand Spíšek, fonctionnaire au ministère de l’éducation nationale tchécoslovaque, Ernest Denis, historien nîmois spécialiste de l’histoire tchèque, ainsi que Louis Eisenmann, professeur d’histoire, sont autant de personnalités qui ont œuvré en France et en Tchécoslovaquie en faveur du développement des échanges entre les deux pays, notamment par la création des sections tchèques.

C’est en 1920 que la première section tchèque est ouverte au lycée Carnot de Dijon qui accueille les premiers élèves tchécoslovaques. Son existence est rappelée par les Déclarations relatives aux relations scientifiques, littéraires et scolaires entre la République tchécoslovaque et la France, des 25 juin 1923 et 30 avril 1924. L’exemple dijonnais fait des émules : en 1923, une section de filles est fondée à Saint-Germain-en-Laye, pas loin de Paris, et en 1924, une autre section de garçons est créée à Nîmes.

Ces sections accueillent avec succès plusieurs centaines d’élèves jusqu’à la Seconde guerre mondiale. Fermées pendant toute la durée du conflit, elles sont réouvertes pour une courte durée entre 1946 et 1948 avec la réaffirmation de l’application de l’accord culturel de 1945. A nouveau fermées après les événements de 1948, elles réouvrent dans les années 60 par le biais de l’Accord de coopération scientifique et technique entre la Tchécoslovaquie et la France. Cependant, au moment de la "normalisation", leur fonctionnement est à nouveau interrompu dans les années 70.

Au lendemain de la Révolution de velours, les sections tchèques de Nîmes et de Dijon ouvrent à nouveau leurs portes pour accueillir les élèves tchèques grâce à un accord signé à Prague le 13 septembre 1990 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République fédérative tchèque et slovaque en matière de coopération dans le domaine de l’éducation.

Etudier en section tchèque

2 lycées :

  • Lycée Carnot, Dijon
  • Lycée Alphonse Daudet, Nîmes

Scolarité et baccaulauréat français

Descriptif de la scolarité

Les études au lycée en France durent trois ans et à la fin les élèves passent le baccalauréat. Pour plus d'informations sur le système scolaire français, cliquez ici.

De la classe de Seconde jusqu’à la Terminale les élèves tchèques apprennent également la langue et littérature tchèques. L’enseignement est dispensé par un(e) professeur(e) mis à disposition par le ministère tchèque de l’éducation.

Pour visualiser les matières et horaires, cliquez ici.

La vie en France

Internat et restauration

L’hébergement des élèves tchèques est assuré à l’internat du lycée.

Au lycée Carnot de Dijon, les élèves sont logés en chambres individuelles (filles) ou en chambres doubles (garçons). Il y a un bâtiment pour les filles et un autre bâtiment pour les garçons.
Chaque élève dispose de : 1 lit, 1 table, 1 chaise, 1 armoire, 1 lavabo. Les sanitaires sont communs à l’étage.

Une lectrice tchèque affectée à l’Université de Bourgogne contribue au suivi des élèves tchèques de cette section.

Au lycée Alphonse Daudet de Nîmes les élèves sont logées en chambres individuelles. Les chambres sont équipées de : 1 lit, 1 table, 1 chaise, 1 armoire, 1 lavabo. Les sanitaires sont communs à l’étage.

La section tchèque du lycée Alphonse Daudet de Nîmes n’accueille que des filles. Une lectrice tchèque enseigne la langue et littérature tchèques aux élèves. 

Les élèves tchèques prennent les petits-déjeuners, les repas de midi ainsi que les repas du soir au réfectoire (self) du lycée.

Les familles tchèques contribuent aux frais d’internat (couchage, restauration) en versant annuellement une somme forfaitaire de 675€ (Nîmes) ou 500€ (Dijon).

Familles d’accueil

Dijon :
Pendant le week-end l’internat reste fermé et les élèves français rentrent à la maison. De ce fait, les élèves tchèques sont pris en charge par les familles françaises d’accueil qui sont sélectionnées par le chef d’établissement. Il s’agit dans la plupart des cas des familles dont les enfants sont scolarisés au lycée.

Nîmes :
La situation est différente à Nîmes, les élèves tchèques peuvent rester dans la plupart des cas à l’internat pendant les week-ends. Si la situation le permet les familles d’accueil sont proposées aux élèves tchèques.

Baccaulauréat

Les élèves tchèques scolarisés dans les sections tchèques des lycées Carnot de Dijon et Alphonse Daudet de Nîmes passent aussi les épreuves écrite et orale de langue et littérature tchèques.

Le baccalauréat national français que passent les élèves des sections tchèques, est entièrement reconnu en République tchèque par le ministère tchèque de l’éducation.

Conditions générales d'admission

Les dossiers de candidature sont à transmettre au Ministère tchèque de l’Education jusqu’au 12 février 2021. L’examen écrit se déroulera le mercredi 21 avril 2021.
Conditions générales d'admission

Les candidats sont sélectionnés à l’issue d’un concours national en République tchèque. Le concours se déroule en deux tours :

  • 1er tour - 21 avril 2021 : épreuve écrite de langue française (production et compréhension écrites, 90 minutes - les candidats ayant obtenu le DELF B1 sont exemptés de la production écrite) 
  • début mai : entretien devant un jury (uniquement pour les meilleurs élèves issus du premier tour et les élèves titulaires et ayant présenté un DELF B1 au moment de leur candidature.)

Pour participer au concours, les candidats doivent :

  • avoir la nationalité tchèque ou être résident permanent en République tchèque
  • être scolarisé dans un établissement scolaire accrédité par le ministère tchèque de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports
  • être scolarisé en 9ème classe de collège ("základní škola") ou en 1ère année des lycées généraux ("čtyřleté gymnázium") ou dans les classes correspondantes des établissements scolaires "šestileté gymnázium" ou "osmileté gymnázium"
  • avoir une bonne connaissance du français (niveau B1 selon le CECRL)
  • apprendre une autre langue étrangère (anglais, allemand, espagnol)
  • avoir une moyenne scolaire pouvant aller jusqu'à 1.8 pour la dernière classification (et une note en langue française et en mathématiques pouvant aller jusqu'à 2)

Le lycée Carnot de Dijon accueille des filles et des garçons.

Le lycée Alphonse Daudet de Nîmes accueille des filles uniquement.

L’appel à candidature est lancé chaque année en novembre/décembre de l’année scolaire précédant la scolarisation des nouveaux élèves tchèques, par le ministère tchèque de l’éducation. Pour en savoir plus et accèdez suivez l’actualité sur le site de l’opérateur du ministère de l’éducation Dům zahraniční spolupráce (Akademická informační agentura).

Pour en savoir plus (réalisé par l'Association des anciens élèves des sections tchèques et tchécoslovaques de Dijon, de Nîmes et de Saint-Germain-en-Laye) :

Recrutement 2021/2022
Pour connaître les conditions de recrutement des élèves aux lycées de Dijon et Nîmes pour l’année scolaire 2021/2022, consultez le site du ministère tchèque de l'Education, de la Jeunesse et des Sports ici (informations en tchèque). Les dossiers de candidature sont à transmettre au Ministère tchèque de l’Education jusqu’au 12 février 2021. L’examen écrit se déroulera le mercredi 21 avril 2021.
Archives des tests de français

Télécharger les tests de français utilisés en :

Financement des études

Les familles tchèques contribuent aux frais d’internat (couchage, restauration) en versant dès la rentrée scolaire une somme annuelle forfaitaire.

Financement des études

Les frais de scolarité des élèves tchèques sont pris en charge par les autorités françaises (Etat, collectivités territoriales).

Une partie des frais de séjour des élèves tchèques, de la seconde à la terminale, est prise en charge par les organismes suivants :

Pour la section tchèque de Dijon :

  • ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (via Ambassade de France en République tchèque)
  • ministère tchèque de l’Education, de la Jeunesse et des Sports
  • Région Bourgogne-Franche-Comté
  • Ville de Dijon

Pour la section tchèque de Nîmes :

  • ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (via Ambassade de France en République tchèque)
  • Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
  • Ville de Nîmes

Ce co-financement couvre :

  • une partie des frais d’internat (couchage et restauration en pension complète : petits-déjeuners, repas de midi, repas du soir)
  • surveillance à l’internat
  • entretien et linge

Les manuels scolaires sont prêtés gratuitement aux élèves chaque année.

Le ministère tchèque de l’Education, de la Jeunesse et des Sports contribue en outre au fonctionnement des sections tchèques en versant un salaire aux professeurs tchèques de Dijon et de Nîmes, en dotant la bibliothèque tchèque d’ouvrages et de journaux et en prenant en charge les frais de transports des élèves tchèques à la rentrée et à la fin de l’année scolaire.

Les familles tchèques contribuent aux frais d’internat (couchage, restauration) en versant dès la rentrée scolaire une somme annuelle forfaitaire.

Elles prennent également en charge :

  • la couverture maladie (frais médicaux, hospitalisation et rapatriement)
  • l’assurance accident et "responsabilité civile" (accidents causés à tiers) de leurs enfants
  • les frais de transports de leurs enfants lors des vacances scolaires quand les élèves rentrent en République tchèque.

Les familles fournissent au ministère tchèque de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, avant le départ des enfants en France et le début de l’année scolaire, les documents relatifs aux assurances maladie, accidents, responsabilité civile et reçoivent en retour une attestation du ministère à remettre à l’établissement français d’accueil.

Les familles se trouvant en difficultés peuvent solliciter une bourse octroyée par l’Association des anciens élèves des sections tchèques. Pour plus d’informations voir le site de l’association (pages en tchèque).

Contacts

Contacts institutionnels

Le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en République tchèque coordonne, en lien avec le Ministère tchèque de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports (MŠMT), l’organisation et le suivi du programme des sections tchèques.

Ministère de l’Education, de la Jeunesse et des Sports de la République tchèque

Monika OULEVEY
Conseillère auprès du Ministre
Direction des relations internationales
Karmelitská 7
118 12 Prague
Tél. : +420 234 811 464
Courriel : monika.oulevey@msmt.cz

Ambassade de France en République tchèque, Institut français de Prague

Hélène BUISSON
Attachée de coopération pour le français
Štěpánská 35, 111 21 Praha 1
Tél : +420 221 40 10 10
Courriel : helene.buisson@ifp.cz

Contacts des sections tchèques

Dijon

Lycée Carnot
16, Boulevard Thiers
21000 Dijon

Site Internet du lycée Carnot

Nîmes

Lycée Alphonse Daudet
3, Boulevard Victor-Hugo
30039 Nîmes

Site Internet du lycée Daudet
section tchèque

Association des anciens élèves
Si vous êtes un(e) ancien(e) élève des sections tchèques et que vous souhaitez devenir membre de l’Association des anciens élèves des sections tchèques en France, si vous êtes intéressé par les activités organisées par cette association et que vous souhaitez les soutenir, ou tout simplement si vous souhaitez en savoir plus sur cette association, visitez le site de l’association : www.dijon-nimes.eu.


Rejoignez-nous


Carte de membre de l'Institut français
Je veux devenir membre