fr cz

Nadia Beugré : Quartiers libres

Nadia Beugré : Quartiers libres


Spectacle dans le cadre du festival 4+4 DAYS IN MOTION

Le concept dramaturgique du programme de théâtre et de danse des pays invités est sciemment bâti sur la diversité des approches artistiques dans le monde cosmopolite contemporain. La 22e édition du festival présentera, outre de célèbres créateurs européens, des artistes et des formations artistiques venus d’Angola, Algérie, Maroc, Ukraine, USA et Côte d’Ivoire : La ligne dramaturgique est parsemée de séries de questions actuelles et archétypales, également posées par l’une des stars de l’édition actuelle du festival - Nadia Beugré de la Côte d’Ivoire. Les artistes des différents coins du monde qui viendront en octobre à Prague ont ceci en commun : ils désirent de manière originale et effrénée la liberté tant personnelle que créative.

Nadia Beugré (Côte d’Ivoire / France) : Quartiers Libres 
Y a-t-il des espaces où nous ne pouvons pas aller ? Des lieux que nous n’avons pas le droit d’explorer ? Et si nous y allions ? Qu’en ferions-nous ? Que deviendrions-nous ?
La chorégraphe et danseuse Nadia Beugré explore ces questions dans une chorégraphie fascinante et visuellement interactive, Quartiers Libres. Beugré se bat pour sa propre liberté avec les limites étouffantes de la scène, un son opprimant, et des océans de bouteilles en plastique remplies d’eau.
Quartiers libres explore et révèle ces espaces tabous où l’on nous impose de nous reclure, ces lieux interdits dans lesquels on choisit d’errer : espaces d’expression, de soumission, de révélation. Une vaine et violente quête de liberté s’engage, où l’abandon n’est pas une option.

Au cœur du public, une singulière chanteuse surgit, se libérant et se moquant de ses carences vocales tout en restant prisonnière des outils de sa performance, tel le long câble inutile de son micro dans lequel elle s’emmêle. Ce désir impérieux d’expression lui fait prendre la scène, elle a enfin quartier libre. Comment assumer ? Elle reprend parfois pied et force auprès de son public, puis s’enfonce plus encore dans ces territoires interdits. Tel un mammifère marin revenant en surface pour récupérer l’air qui l’accompagnera plus au fond. Dans une lutte contre un monde cherchant à l’ensevelir, dans un univers sonore tour à tour dominateur et caressant, son corps et ces déchets ne font finalement plus qu’un. Ils se traversent, se confondent, s’absorbent.

Nadia Beugré fait ses premiers pas dans la danse au sein du Dante Théâtre où elle explore les danses traditionnelles de Côte d’Ivoire. Elle accompagne Béatrice Kombé dans la création de la compagnie Tché-Tché en 1997. Récompensée de plusieurs prix internationaux, la compagnie se produit et donne des ateliers dans de nombreux pays.
Elle crée ensuite le solo Un espace vide : Moi présenté en Angleterre, en France, au Burkina Faso, en Tunisie, aux États-Unis. Elle passe par la formation Outillages Chorégraphiques (École des Sables de Germaine Acogny, Sénégal) puis intègre en 2009 la formation artistique Ex.e.r.ce – Danse et Image (direction artistique de Mathilde Monnier) au Centre Chorégraphique de Montpellier, où elle commence à travailler sur son solo Quartiers Libres.

En août 2015, Elle crée sa première pièce de groupe Legacy au Festival La Bâtie de Genève. Sa dernière création, Tapis Rouge, est inspirée de la forme courte présentée en 2014 aux Sujets à vif / SACD du festival d’Avignon, et s’est dévoilée en janvier 2017 lors de la première au festival « Vivat la Danse ! » à Armentières.
Nadia Beugré a collaboré avec différents créateurs comme Seydou Boro, Alain Buffard, Dorothée Munyaneza, et dansera dans la prochaine création de Boris Charmatz.

Durée du spectacle : 50min
Chorégraphie & performer : Nadia Beugré
Dramaturgie, son : Boris Hennion
Costumes : Nadia Beugré et Boris Hennion
Lumières : Laurent Bourgeois et Erik Houllier
Production : Latitudes Prod (Lille)

http://latitudescontemporaines.com/...