fr cz

Stéphane Corbet: Un paysage de signes

Stéphane Corbet: Un paysage de signes


Vernissage le mercredi 18 octobre à 18h30

L’idée de photographier ces marques abstraites dans le paysage est venue après de longues heures de marche le long de ces chemins.

Un jour c’est devenu pour Stéphane Corbet, l’auteur de ces photographies, une évidence et une nécessité. Ces formes codées, colorées, souvent incongrues sur des arbres, des poteaux, des pierres méritaient que l’on s’y intéresse.

C’est une œuvre d'art fortuite, temporaire qui sera progressivement effacée, abimée par les aléas naturels, les interventions humaines ou animales, dont il importait de révéler l’étonnante beauté.

Dans ce projet, Stéphane Corbet propose de retourner le regard sur ces signes qui, décontextualisés, se chargent de qualités plastiques et picturales inattendues.

Dès lors, la randonnée n’aurait plus comme objet de profiter du paysage mais devient une quête de signes. Le paysage qui devrait jouer le premier rôle est refoulé dans un rôle secondaire voire totalement occulté.

Avec ce projet, l’auteur souhaite également mettre en valeur le formidable travail de ces bénévoles qui, tout au long de l'année, entretiennent ces chemins et cette signalisation.

A propos des signes de balisage

Les premiers signes balisant les Chemins de randonnée en République Tchèque ont été peints par le Club des Touristes Tchèques en 1889 reliant Štěchovice à Svatojánský proud. Jusqu'à la premiere guerre mondiale, seule la couleur rouge était utilisée et c’est après la guerre que le système à quatre couleurs a été créé – rouge, bleu, vert et jaune.  
Aujourd’hui la République Tchèque compte environ 42 000 km de chemins de randonnée balisés soit plus que la circonférence de la Terre. Plus de 1 500 personnes sont autorisées à peindre ces signes de balisage.
L’instruction qui détaille les règles à suivre pour baliser les chemins compte 37 pages et les candidats qui souhaitent devenir marqueurs doivent suivre une formation de 4 jours pleins.
Le nombre de signes disséminés dans le pays pourrait s’approcher d’un million.